Facebook m’a tuée !

La censure injuste que je subis de la part de Facebook depuis le 6 septembre 2018 m’est insupportable !

Mon site et mon livre ont étés jugés malveillants et la condamnation sans procès ni droit de réponse ont été immédiates. Désactivation de mon compte personnel sans le moindre avertissement ou motif de cette exclusion arbitraire !

Condamner mon livre en bloquant l’accès à mon site internet via l’URL de mon nom de domaine www.laureen.fr, est une atteinte à ma liberté d’expression. C’est l’histoire de ma vie que l’on piétine, que l’on bâillonne.

Je ne mérite pas d’être traitée et bafouée de la sorte !

Oui Facebook m’a tuée, condamnée sans raison valable.

J’ai porté ce beau projet, ce partage d’existence avec amour depuis le tout premier jour de ma transition.

Je rêvais d’un plus bel avenir pour mon livre. Je souhaitais qu’il se partage sans frontières à travers l’ensemble des pays francophones, comme un message d’espoir, et combattre sans armes, juste avec mes mots, l’ignorance sur la question de la Transidentité. Pouvoir simplement éveiller les consciences…

Vous devez bien comprendre que sans la visibilité de Facebook, mon projet est complètement perdu telle une bouteille jetée à la mer, dans l’océan gigantesque des données du web.

Sans cette mise en lumière médiatique, mon livre n’existe nulle part !

Finir noyé dans l’encre au milieu des pages d’un catalogue, est-elle notre seule destinée ?

Continuer à survivre dans la clandestinité pour échapper aux radars de « Big Brother » est-elle notre seule option possible ?

Alors oui Facebook m’a tuée !

Je ne pensais pas un jour être confrontée à ce genre de situation aussi injuste et absurde. Pourtant par le passé, j’ai abordée des sujets bien plus sensibles et hautement surveillés par les hautes sphères. Vous ne pouvez pas imaginer à quel point. C’est une autre histoire, une autre vie… Mais les temps ont changés, depuis le début de ma transition je cultive le bonheur, et je n’aspire qu’à une chose, retrouver la sérénité et vivre pleinement heureuse.

Je n’ai plus de temps à perdre à me battre contre des systèmes de surveillance qui se nourrissent d’intolérance, et du contrôle des masses. Il y a 10 ans ma riposte aurait été supérieure à la menace actuelle. Aujourd’hui tout est bien différent ; je quitte ma prison corporelle,  pour être définitivement une femme libre, certainement pas pour revivre l’emprisonnement une seconde fois.

Alors oui Facebook m’a tuée !

Encore aujourd’hui le mercredi 12 septembre 2018, j’ai essayé de remettre ma photo de profil en ligne, et bien immédiatement après, voici le message que j’ai reçu :

Puis comme à chaque fois, Facebook bloque l’accès à mon compte, et 24h après le désactive complètement !

Si ce n’est pas de la censure, ou de l’acharnement, çà y ressemble fortement !!!

Alors oui Facebook m’a tuée !

« Il semblerait que depuis aujourd’hui (12 septembre 2018) l’adresse de mon site ne soit plus censurée, et qu’à présent tout le monde sur Fb peut marquer cette adresse dans les publications sans être rappelé à l’ordre« .

Mon agent dormant que j’ai planqué dans l’administration de la page Fb laureen.fr me permet encore de piloter à distance son fonctionnement. Mais je ne l’utilise pas pour publier, afin de ne pas être repéré par les radars de Facebook. Quelle histoire absurde !!!

J’ai l’impression de devoir me planquer comme une terroriste en cavale…

C’est pourquoi je cherche d’autres solutions afin d’augmenter la visibilité de www.laureen.fr

Votre participation active pour promouvoir le livre est essentielle.

Une nouvelle rubrique a été conçue dans ce sens :

« Comment soutenir le livre de Laureen ?« 

D’autres actions verront le jour.

N’hésitez pas à me contacter pour me soumettre vos suggestions.

Merci à tous

Je vous embrasse

4 réflexions au sujet de “Facebook m’a tuée !”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s